A+A- A



- Météo -
vigilances
& alertes
en cours

- Crues -
vigilances
& alertes
en cours
Voir si je suis en zone inondable
Suis-je concerné par un PPRI
Galerie Multimédia

- Enquête -
Pluies & Inondations

Campagne de sensibilisation au risque de pluies méditerranéennes du 25 août au 26 octobre 2017

Le ministère de la Transition écologique et solidaire et le ministère de l’Intérieur ont mis en place une campagne de sensibilisation des populations aux phénomènes et aux bons comportements à adopter en cas de pluies méditerranéennes intenses.

L’objectif de cette campagne est d’expliquer les conditions des épisodes méditerranéens, leurs conséquences en termes de précipitations, de ruissellement et d’inondation, ainsi que les dispositifs de vigilance et les comportements individuels qui sauvent.

8 messages de comportements qui sauvent sont mis en avant. Par ailleurs, deux précautions sont demandées :

  • pouvoir rester chez soi 3 jours sans aide particulière avec des réserves adaptées à ses besoins ;
  • pour les personnes habitant en zone inondable importante : constituer un kit de sécurité en cas de nécessité d’évacuation.

Différents médias vont relayer cette campagne jusqu'à fin octobre 2017 :

  • spots radio de 30' sur France Bleu, NRJ, Chérie FM, Nostalgie, RFM, Virgin radio, Fun radio, RTL2, Skyrock et l'ensemble des radios indépendantes. Le dispositif est séquencé en 3 vagues de 5 jours actifs: du 26 au 30 août, du 9 au 13 septembre et du 14 au 18 octobre avec une présence toute la journée (+/- 6 spots par jour),
  • Insertions presse : Le dispositif comprend 5 insertions en 1/4 page le lundi 28 août, mercredi 30 août, vendredi 1er septembre, mardi 5 septembre et vendredi 8 septembre. Dans le Gard, les quotidiens concernés sont Midi Libre et la Marseillaise.
  • Digital : 3 leviers en continu du 25 août au 26 octobre (achat de mots clés Google, diffusion de publicités sur internet, communication sur Facebook (achat d'espace pour diffusion de publicités)).
Pour en savoir plus:

 

Guide ouvrages de protection contre les inondation pour mettre en oeuvre la compétence GEMAPI du CEPRI 

Le CEPRI vient de publier son nouveau guide, très complet, sur les ouvrages de protection " S’organiser pour exercer la compétence GEMAPI / décret du 12 mai 2015".


Il est disponible sous :  http://www.cepri.net/tl_files/Guides%20CEPRI/Guide_gemapi_PI.pdf

     

Tout savoir sur les Assurances catastrophes Naturelles

 

La Mission Risques Naturels a édité un guide pratique de vulgarisation du régime d'assurance spécifique Catastrophes naturelles. (télécharger ici)

Dans un premier temps il explique comment fonctionne le système solidaire d'assurance catastrophes naturelles, vos garanties et indemnisations, vos devoirs et possibilités de recours.

Par ailleurs il répondra à un certain nombre de questions que vous vous posez :

  • Comment vérifier si je suis bien assuré ?
  • Quelles sont les différences entre Cat Nat et calamités agricoles ?
  • Que se passe t il si l'état de catastrophe naturelle n'est pas déclaré ?
  • Que faire si l'arrêté Cat Nat tarde à être publié ?
  • Comment indemnisé les pertes liées aux activités économiques ?
  • Y a-t-il des cas où la modulation de franchise a été appliquée et où ?
  • Y a-t-il eu des cas où l'administré n'a pas été indemnisé car n'a pas respecté les obligations du PPRI (plan de prévention des inondations) ?
  • Pourquoi reconstruire à l'identique ?
  • Comment vos cotisations participent elles à la mise en oeuvre de prévention ?

Si effectivement le régime d'assurance des catastrophes naturelles est très encadré, il n'en demeure pas moins qu'il repose sur un système de solidarité sans lequel il serait très difficile, voire impossible dans certains cas et pour un grand nombre d'entre nous,  de faire face aux dommages occasionnés par " des événements naturels d'intensité anormale" tels que les inondations par exemple. 

Cette solidarité, via nos contributions , doit également trouver un prolongement dans nos comportements individuels et collectifs pour minimiser autant que faire se peut les dommages lors de la survenance de catastrophes naturelles. 

 

 1er Tutosrisques dédié aux inondations

Pour développer une culture des risques et faire en sorte que les bons gestes deviennent des réflexes, le Gouvernement a réalisé une série de 9 courtes vidéos thématiques, les TutosRisques pour sensibiliser le plus grand nombre à la prévention des risques majeurs.

 Voir la vidéo 1 sur les inondations : http://www.gouvernement.fr/

La dernière réunion du comité des financeurs du guichet unique « intempéries de l’automne 2014 » s’est tenue, le 10 septembre 2015, en Préfecture. Le bilan est le suivant.

Au total, 210 dossiers ont été instruits pour un montant total de dégâts pris en compte de 36 M€ hors taxes (23,3 M€ pour la voirie communale, 5,9 M€ pour les routes départementales, 1M€ pour les pistes DFCI, 2 M€ pour les cours d’eau, 3,3 M€ pour les réseaux d’eau potable et d’assainissement et 440 k€ pour les bâtiments communaux).

Les aides allouées s’élèvent au total à 21,8 M€ dont: 12,3 M€ pour l’Etat, 3 M€ pour la Région, 4,3 M€ pour le Département (dont 3,4 M€ pour la voirie communale et 0,9 M€ pour les réseaux d’eau potable et d’assainissement), 1,4 M€ pour l’Agence de l’Eau et 0,8 M€ pour le Syndicat Mixte Départemental d’Aménagement et de Gestion des Milieux Aquatiques du Gard (SMD).

Le taux d’aide moyen sur l’ensemble des opérations s’élève à 61% du montant total des dégâts pris en compte, ce taux variant suivant le type d’opérations. 

Pour la voire communale, les taux d’aide appliqués ont été modulés en fonction du ratio R « dégâts / budget de la collectivité » :

  • 57% pour R < 30%
  • 72% pour 30 < R < 70%
  • 92% pour R> 70%.

Le taux d’aide moyen s’élève à 65% sur l’ensemble du département.

Pour les réseaux d’eau potable et d’assainissement, le taux d’aide appliqué est de 40% pour les collectivités urbaines et 60% pour les collectivités rurales, avec une moyenne départementale de 56%.

Pour les cours d’eau, la plupart des dossiers ont été aidés à 80%, la moyenne globale s’élève à 70%. Les dossiers de première urgence ont été aidées à 80% par le SMD (fin 2014) ; les autres dossiers ont été aidées à 30% par l’agence de l’eau, 15% parla Région et 35% par le SMD (sur la base des communes adhérentes).

L’Etat a également subventionné la voirie départementale à hauteur de 40%, les pistes DFCI à 80% et les bâtiments communaux à 35%.

Télécharger cet article

Infos : préfécture Espace : documentation Liens : utiles